Réunion d’Automne 2019 (10 Octobre 2019)

Odorat et handicap

Journée scientifique coordonné par Christian Berger Vachon (IFRATH /Université Lyon 1)

à l’INJS

Programme (Fichier PDF du Programme)

10h00 Christian Berger Vachon, (Université de Lyon 1). Présentation de la matinée.

10h15 Roland Salesse (INRA, Ancien directeur du laboratoire de neurobiologie de l’olfaction)

« Odorat, société, et handicap ».

L’odorat est quelquefois considéré comme un sens dont on peut se dispenser. Cependant, comme on le verra aujourd’hui, les gens qui le perdent peuvent beaucoup souffrir. D’autre part, aussi bien chez l’animal que chez l’homme, il est indispensable à la survie des individus et des espèces puisqu’il intervient aussi bien dans l’alimentation que dans la reproduction, en passant par le repérage dans l’environnement. De plus, simplement parce que certains « goûts » (pour lesquels l’odorat compte énormément) nous plaisent, on a développé des marchés mondiaux de certaines substances comme le café ou le chocolat. C’est dire si, au-delà du simple sens, l’odorat a modifié la planète. Enfin, l’odorat peut aussi nous donner des plaisirs esthétiques, comme dans la parfumerie, l’œnologie et la gastronomie, mais aussi dans des développements artistiques peu connus comme le théâtre olfactif.

11h Bernard Perroud (AFAA SOS-Anosmie) et Dr Didier Troitier (CNRS): « Vivre sans odorat, un handicap sensoriel à part entière. Anosmie et conséquences ».

L’anosmie m’a amputée de mes « antennes »… Un banal accident domestique, une chute entrainant un traumatisme crânien et une perte définitive de ce sens si cher à mes appétits de vie, l’odorat. Il s’ensuivra de longues années de dépression et une errance dans un univers plat, fade et sans enthousiasme dont j’ignorais à quel point il me changerai. Un désert d’informations et une population étrangement silencieuse et repliée sur elle-même. Près de 3 millions de personnes sont atteintes de troubles de l’odorat ou d’anosmie totale, dans un silence qui interroge, et pour certaines personnes anosmiques dans une détresse totale.

Téléchargez la présentation de Bernard Perroud

12h Kenza Drareni, Inst. Paul Bocuse, Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon (Dir. M. Bensafi) : « Olfaction: rôle dans la prise alimentaire chez le patient cancéreux »

12h30 Christian Berger Vachon. Conclusion.

12h45 Déjeuneur

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.