2 lauréats pour le prix de thèse IFRATH 2017

Le prix de thèse IFRATH 2017 a été attribué à Wafa Tigra (1er prix) et Manaelle Merad (2ème prix)

Le travail de Wafa Tigra s’intitule « Assistance à la préhension par stimulation électrique fonctionnelle chez le sujet tétraplégique ». Se basant sur le succès du système Freehand, W. Tigra a proposé une approche originale basée sur une stimulation sélective nerveuse (à l’aide d’une électrode gouttière multi contact) pour rétablir des mouvements de préhension chez des sujets tétraplégiques et l’utilisation de signaux émanant de muscles supra lésionnels pour le contrôle ergonomique de cette stimulation.

Manaelle Merad, dans sa thèse intitulée « Investigations on upper limb prosthesis control with an active elbow », s’intéresse quand à elle aux prothèses du membre supérieur dans les situations d’amputations transhumérales. Son travail de thèse traite des problématiques liées au contrôle des prothèses coude-poignet myoélectriques et aux limitations fonctionnelles des approches existantes.

Les prix seront remis lors de la matinée scientifique de l’IFRATH du 18 octobre 2018.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.